Connaissez-vous les seniorpreneurs ?

5/5 (3)

Qu’est-ce qu’un seniorpreneur ? Qui sont les seniorpreneurs ? Quelles sont les caractéristiques des seniorpreneurs ? Quelles sont leurs motivations ?

Il devient courant aujourd’hui de scinder la population des entrepreneurs selon leurs caractéristiques, et ce afin de mieux cerner leurs défis, leurs attentes, mais aussi de pouvoir les comprendre et les accompagner au mieux. Les seniorpreneurs sont un exemple de segment spécifique au sein des entrepreneurs.

Définition : Les seniorpreneurs sont les personnes qui démarrent une expérience entrepreneuriale après 45 ans. On peut encore diviser ce groupe d’entrepreneurs en deux pour affiner leurs profils : les pré-retraités et les retraités.

Voyons qui sont les seniorpreneurs et quelles sont leurs motivations profondes.

Seniorpreneurs : pourquoi ils sont de plus en plus nombreux.

S’il est vrai que l’âge offre certains avantages

  • expériences multiples,
  • savoir-faire éprouvé,
  • réseau fort et développé tout au long de la carrière professionnelle,

…il ne va pas sans inconvénient :

  • baisse de l’employabilité : les employeurs considèrent souvent (parfois à tort), que l’âge s’accompagne d’une adaptabilité décroissante, d’éventuelles difficultés physiques, de plus faible intérêt ou connaissances vis-à-vis de nouvelles méthodes et pratiques, ou encore d’exigences salariales trop élevées,
  • baisse des revenus liée à l’entrée en retraite.

La combinaison de certains de ces facteurs peut expliquer l’attrait des « séniors » pour l’entrepreneuriat. Devenir indépendant leur permet, en s’appuyant sur les acquis de leur précédente carrière, de parer aux faiblesses auxquels ils peuvent-être progressivement confrontés. Quand cela se combine avec le développement d’un métier-passion, il n’y a (presque) plus de raison de ne pas se lancer.

Tentons de comprendre à travers ces différents portraits de seniorpreneurs qui ils sont et ce qui les motive.

Jacques, 54 ans, seniorpreneur :

« J’ai perdu brutalement mon emploi il y a 2 ans. Cette annonce fut inattendue et violente. Le monde s’est écroulé autour de moi… je savais très bien que je ne retrouverais pas de travail, et je commençais à envisager le pire pour moi et surtout pour ma famille. Moi qui commençais à rêver à tout ce que je pourrais faire d’ici 10 ans à la retraite, je ne savais plus comment j’allais assurer les études de mes enfants aujourd’hui. J’ai tout de suite pensé à la création d’entreprise. Je ne voulais pas courir d’entretiens d’embauche en entretiens d’embauche pour essayer de mettre en avant mon expérience et ce qu’elle pourrait apporter à une entreprise. Je me disais qu’il valait mieux directement la mettre à mon propre service, et ce le plus rapidement possible pour que ma famille ne pâtisse pas trop de ce coup dur et que notre niveau de vie ne soit pas trop bousculé. Deux ans après, malgré un parcours parfois décourageant, je ne regrette pas cette décision ! »

Corinne, 49 ans, seniorpreneuse :

« A 45 ans, j’ai réalisé que je ne m’étais toujours pas accomplie professionnellement ! Il fallait que je change quelque chose. J’ai beaucoup hésité : fallait-il changer d’employeur, de métier, ou totalement de style de vie et devenir entrepreneur ? Après beaucoup de doutes et de réflexions, j’ai penché pour la troisième solution. Créer mon entreprise a beaucoup augmenté mon estime de moi-même. J’assume beaucoup plus mon statut social et je suis comblée dans ce que je fais. »

Alain, 66 ans, seniorpreneur :

« Je suis devenu entrepreneur peu après être devenu retraité. Plusieurs raisons ont motivé mon choix : d’une part j’ai ressenti un gros besoin de socialisation. Je passais mes journées à la maison ou en balades, mais je n’avais pas assez de contacts sociaux à mon goût. De plus, je n’étais pas très à l’aise avec mon nouveau statut. J’avais du mal à dire que j’étais retraité. C’était connoté négativement pour moi, synonyme d’inactivité, et d’inutilité. Je me suis rendu compte que le statut social avait finalement assez d’importance à mes yeux, pour le regard que cela me faisait porter sur moi-même. Enfin, moi qui rêvais de m’adonner à des loisirs pendant ma retraite (escapades, théâtre…), je ne suis rendu compte que la baisse de revenu que ce statut implique ne me permettrait pas d’assouvir toutes mes envies. Exercer une activité indépendante en complément à commencé à me trotter dans la tête. Bien sûr j’avais quelques craintes : le regard des autres, comment je pourrais vivre un échec à mon âge après une carrière dont je suis très satisfait. Mais malgré cela, cette option s’est peu à peu imposée à moi. Je suis aujourd’hui un retraité-entrepreneur heureux ! »

La rédactrice de cet article est Anne-Flore Adam, Docteur en entrepreneuriat, Formatrice et conseillère pour les entrepreneurs.

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !