Auto-entreprise : les changements prévus en 2018

4.3/5 (20)

L’auto-entreprise va-t-elle être réformée en 2018 ? Quels sont les changements prévus pour le régime de l’auto-entreprise / micro-entreprise ? Quels sont les nouveaux plafonds de chiffre d’affaires ?

Cet article est mis à jour régulièrement en fonction de l’actualité.

L’augmentation des plafonds de chiffre d’affaires.

Le Ministre de l’Economie Bruno Le Maire a annoncé le doublement du plafond de chiffre d’affaires pour les auto-entrepreneurs, à partir du 1er janvier 2018. Cette annonce concrétise une promesse faite par Emmanuel Macron durant l’élection présidentielle.

Les nouveaux seuils de chiffre d’affaires ont été annoncés le 5 septembre et s’établiront à 170 000 € pour la vente de marchandises et 70 000 € pour les services.

Pour rappel, en 2017, ces seuils s’élevaient à :

  • 82 800 € de chiffre d’affaires maximum pour la vente de marchandises,
  • 33 100 € de chiffre d’affaires maximum pour les prestations de services.

Les seuils de tolérance en cas de dépassement des plafonds de chiffre d’affaires seront eux aussi revus à la hausse.

Voir aussi notre article sur les seuils de la micro-entreprise et la tolérance.

Les nouveaux taux de cotisations sociales auto-entreprise pour 2018.

2018 est marqué par la disparition du RSI et son remplacement par la Sécurité Sociale pour les Indépendants : lire notre article dédié à cette réforme pour en savoir plus.

Les taux de cotisations et charges sociales de l’auto-entreprise / micro-entreprise baissent en 2018 par rapport à l’année précédente.

Voici les nouveaux taux 2018 :

Type d’activitéAbattement fiscalTaux de cotisations socialesTaux de charges fiscalesContribution formation prof.
Taxe frais consulairesTotal
Ventes de marchandises, hébergement touristique (BIC)71%12,80%1%0,1%0,015%13,915%
Prestations de services artisanales (BIC)50%22,00%1,7%0,3%0,48%24,48%
Prestations de services commerciales (BIC)50%22,00%1,7%0,2%0,044%23,944%
Prestations de services libérales (BNC)34%22,00%2,2%0,2%0%24,4%
Prestations de service rattachées à la CIPAV / activités libérales non règlementées (BNC)34%22,00%2,2%0,2%0%24,4%

Rappel des dernières réformes du régime auto-entrepreneur.

La loi Sapin 2 de 2016 avait introduit quelques changements dans le régime de l’auto-entreprise :

  • Le créateur peut désormais effectuer son stage de préparation à l’installation après l’immatriculation, dans un délai de 30 jours maximum. Pour rappel, ce stage est obligatoire pour les créations d’activités artisanales.
  • Les créateurs qui auraient bénéficié d’un accompagnement à la création d’entreprise délivré par un organisme d’aide à la création ne seront pas obligés d’effectuer le stage de préparation à l’installation.
  • Le créateur bénéficie d’un délai d’un an pour ouvrir un compte séparé, dédié à son activité d’auto-entrepreneur/micro-entrepreneur. Auparavant il était obligatoire d’ouvrir un compte bancaire séparé dès la déclaration d’activité.

Auto-entreprise, micro-entreprise, des réformes sans fin.

Apparu le 1er janvier 2009 dans une logique de libéralisation de l’accès aux activités, le régime de l’auto-entreprise a connu dès son lancement un énorme succès. Reprenant l’esprit de la micro-entreprise, l’auto-entreprise supprimait les barrières à l’entrée des professions artisanales et simplifiait le paiement des cotisations sociales en instaurant le système du « micro-social » : désormais les cotisations se paieraient au mois ou au trimestre sur la base d’un pourcentage du chiffre d’affaires.

Le régime de l’ancienne micro-entreprise n’avait pas pour autant été supprimé.

Le 1er janvier 2016, les deux régimes micro-entreprise et auto-entreprise fusionnent. Si le nouveau régime unique s’appelle « micro-entreprise », dans les faits c’est bien le système de l’auto-entreprise qui triomphe. Les restrictions d’accès aux activités artisanales ont toutefois été rétablies, ainsi que l’inscription obligatoire au registre du commerce ou au répertoire des métiers.

Voir aussi notre article : Le fonctionnement de la micro-entreprise.

Un logiciel de facturation sur Excel pour les auto-entrepreneurs (gratuit).

WikiCréa met à disposition des auto-entrepreneurs un facturier Excel gratuit qui permet d’établir facilement devis et factures : cliquez ici pour y accéder.

Un livre journal des recettes Excel pour les auto-entrepreneurs (gratuit).

Les auto-entrepreneurs ont l’obligation de suivre leurs recettes. WikiCréa met à votre disposition un cahier de suivi chronologique des recettes, gratuit : cliquez ici pour y accéder.

 

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Ty Jouann dit :

    Bonjour,

    Dans votre “Rappel des Taux de Cotisations Auto-Entreprise” 2017, à quoi correspond le Taux de Charges Fiscales ?

    Peut-on considérer qu’il s’agit de l’Impôt sur le Revenu ?

    En 2018 et dans le cas d’un CA supérieur à 33100 €, donc soumis à la TVA, la base de calcul de ces Charges Fiscales après abattement sera-t-elle sur le CA HT ou TTC ?

    Cordialement et bravo pour votre site

    Ty Jouann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !