Logiciels de caisse « en mode » phygital

5/5 (3)

Face à la montée en puissance de l’e-commerce, les boutiques physiques sont certes en perte de vitesse, mais, elles n’ont pas dit leur dernier mot, notamment grâce à certains éditeurs de logiciels de caisse qui lui permettent de développer une vraie stratégie phygitale et ainsi répondre, voire anticiper, les attentes des consommateurs et du législateur.

Logiciel de caisse et phygital : une question de survie

Pour lutter contre l’emprise du géant américain Amazon, et autres mastodontes de la vente en ligne, les commerces se doivent de développer leur propre activité e-commerce. Celle-ci doit impérativement prévoir des ponts avec les points de vente physique pour être pertinente. Car, de la synergie entre le digital et le physique (le « phygital ») fait naitre de nouveaux parcours clients. Ces derniers offrent de larges possibilités de développement grâce à des services conçus pour renforcer la proximité avec les consommateurs. Ce n’est qu’à ce prix que les commerçants du XXIe siècle peuvent prospérer, « une réalité qui doit être intégrée par les éditeurs de logiciels de caisse », souligne Thierry Guedj, directeur commercial pour le logiciel de caisse Fastmag, pionnier dans le secteur de la mode.

« La dématérialisation du ticket de caisse »

Au cœur de l’activité des commerçants en cette fin d’année 2019, les tickets de caisse ne seront bientôt plus distribués (sauf demande express du client) pour des montants inférieurs à 10€, puis jusqu’à 30€.

« Click & collect »

Apparu dans les années 2000, le « click & collect » est un des piliers de la démarche omnicanale web-to-store, mais aussi mobile-to-store. Il favorise les interactions digitales et permet de commander en ligne ou sur smartphone ses articles que l’on récupère ensuite dans les magasins physiques. Ainsi, les commerçants sont à même de réaliser des ventes supplémentaires.

« Ship-from-store »

Solution ultra-intelligente pour les commerçants, le « ship-from-store » permet de livrer sa clientèle depuis ses magasins. Ce dispositif relève d’une assez grande complexité. En effet, il suppose une vision 360° de ses stocks ainsi qu’une gestion des commandes en temps réel, réglée au cordeau, que seul un logiciel de caisse aux fonctionnalités optimisées favorise.

Par ailleurs, les avantages d’une telle logistique sont si précieux qu’il devient très difficile de les ignorer :

– réduction de la distance et du délai de livraison grâce au maillage territorial de ses points de vente ;
– alternatives instantanément identifiées en cas de ruptures de stock au sein d’une plateforme e-commerce ou une boutique ;
– écoulement facilité des fins de série.

Des logiciels de caisse connectés aux besoins des consommateurs

Dans ce contexte, les éditeurs de logiciels de caisse, entre autres, sont dans l’obligation de concevoir des outils intégrant la nécessité de combiner différentes possibilités d’expédition (à partir d’un point de vente, d’un lieu de stockage particulier — entrepôt propre ou logisticien —, d’un fournisseur…), mais aussi divers points de livraison (à domicile, en magasin, en point relais…).

Agiles et ultra connectés, ils doivent permettre la création de passerelles informatiques pour effacer tous les obstacles au déploiement d’une véritable « omnicanalité ». En effet, ces solutions SaaS sont interconnectées et permettent aussi de récupérer et traiter les informations de la clientèle en boutique, afin de les utiliser à des fins marketing, avec toujours pour objectif d’améliorer le chiffre d’affaires.

Des logiciels de caisse aux paramétrages souples

Outre la mise en place d’un réseau performant, l’écoute active des besoins des consommateurs passe aussi par l’ouverture des solutions logicielles au marché et dans le respect des règlementations. Paramétrables facilement, il est nécessaire qu’ils intègrent les dernières évolutions en matière de législation, comme la fin du ticket de caisse en dessous de 30€, mais aussi des services novateurs comme Tilli vers lequel il est possible de transférer directement des informations depuis le logiciel de caisse vers des services de retouches pour le prêt-à-porter.

Pour conclure, si le digital peut tout, les magasins ont encore de beaux jours devant eux, à condition qu’ils s’en approprient les codes au moyen d’outils performants, ouverts et flexibles.

Vous pouvez noter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !