Les indemnités journalières des indépendants

4.67/5 (6)

Serai-je couvert par la Sécurité sociale pour les indépendants (ex RSI) en cas d’arrêt maladie, d’arrêt de travail ou d’accident de travail ? Quel sera le montant de mes indemnités journalières en tant qu’indépendant ?

Mise à jour : Le RSI a été officiellement supprimé le 1er janvier 2018 ; il est remplacé par la Sécurité sociale pour les indépendants, qui est un guichet spécifique au sein du régime général. Le fonctionnement reste le même.

En cas de maladie ou d’accident, vous pouvez bénéficier d’indemnités journalières si vous ne pouvez plus exercer votre activité, et cela de manière temporaire.

Les indemnités journalières (IJ) sont versées sous certaines conditions après avis du service médical de la caisse de la Sécurité sociale pour les indépendants :

  • Exercer une activité artisanale ou commerciale. Les activités libérales ne bénéficient pas des indemnités journalières en cas d’arrêt maladie.
  • Être affilié à la Sécurité sociale pour les indépendants en qualité de chef d’entreprise ou de conjoint collaborateur depuis au moins un an. Cependant, si vous releviez précédemment à titre personnel d’un autre régime obligatoire d’Assurance maladie, la période d’affiliation à ce régime peut être prise en compte sous réserve qu’il n’y ait pas eu d’interruption entre les deux affiliations.
  • Avoir une activité ou vous trouver en situation de maintien de droits.
  • Être à jour de l’ensemble de vos cotisations maladie.
  • Envoyer votre arrêt de travail dans les 2 jours, directement à la Sécurité sociale pour les indépendants.

Le montant de l’indemnisation

Le montant de l’indemnité journalière due au chef d’entreprise est égale à 1/730ème des revenus moyen des 3 dernières années civiles dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale.

Les assurés payant une cotisation minimale « indemnité journalière » percevront des indemnités journalières d’environ 21 € par jour.

En revanche, pour les auto-entrepreneurs et les retraités actifs :

  • lorsque les revenus déclarés sont inférieurs à un montant plancher, l’indemnité journalière n’est pas servie, son montant est donc égal à zéro,
  • en 2018, le revenu plancher annuel pour avoir droit aux indemnités journalières est fixé à 3 862,80€.

Tableau récapitulatif du montant des indemnités

Critères pour le calcul de l’indemnité journalière Montant de l’indemnité journalière versée
Auto-entrepreneur ou retraité actif :
Revenu d’activité annuel moyen inférieur à 3862,80 €
0 €
Auto-entrepreneur ou retraité actif :
Revenu d’activité annuel moyen égal ou supérieur à 3862,80 €
Le montant de l’indemnité journalière est proportionnel au revenu soumis à cotisations, dans la limite d’un montant maximal journalier égal à 1/730 du plafond de la Sécurité sociale.

Soit, pour 2018, une indemnité journalière comprise entre 5,29 € et 54,43€.

Hors auto-entrepreneur ou retraité actif.
Revenu d’activité inférieur à 15 691 €.
21 €
Hors auto-entrepreneur ou retraité actif :
Revenu d’activité supérieur à 15 691 €.
Le montant de l’indemnité journalière est compris entre 21 € et 54,43 €

Les indemnités journalières du conjoint-collaborateur

Pour bénéficier des indemnités journalières, le conjoint-collaborateur doit réunir les conditions suivantes :

  • Être conjoint-collaborateur d’un artisan ou commerçant en activité.
  • Être affilié(e) depuis un an au régime des indépendants.
  • Des cotisations indemnités journalières à jour.
  • Présenter une prescription d’arrêt de travail à temps complet.

L’indemnité journalière du conjoint-collaborateur est forfaitaire et s’élève à 21,77 € par jour.

Le délai de carence pour le versement des indemnités journalières

Le délai de carence pour le versement des indemnités journalières est le suivant :

  • 3 jours en cas d’hospitalisation.
  • 7 jours en cas de maladie ou d’accident.

Ces délais de carence sont supprimés pour les victimes des attentats, en cas de prolongation d’un arrêt de travail, rechute pour le même accident ou les mêmes affections ou soins de longue durée, ou encore en cas de grossesse pathologique.

Les indemnités journalières de l’indépendant sont elles imposables ?

La réponse est oui : les indemnités journalières sont imposables.

Vous pouvez noter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !