Entrepreneurs : comment choisir une banque en temps de crise

5/5 (1)

Suspendus un temps pendant le confinement, les projets de création d’entreprises redémarrent. Dans ce contexte d’incertitude économique, la prudence reste de mise, et les créateurs d’entreprise et les professionnels à la recherche d’une banque ont tout intérêt à s’entourer de partenaires financiers fiables, solides, et souples pour se lancer. Comment choisir sa banque en temps de crise ? Voici quelques pistes.

Selon les derniers chiffres de la Banque de France, en mai, les entreprises françaises se sont endettées de façon spectaculaire. Ainsi, les encours de crédits bancaires ont augmenté de 11,5 % par rapport à mai 2019 (TPE, PME, et grands groupes confondus). Leur endettement a bondi de 12 % (crédit bancaire et obligataire inclus). Côté prêts bancaires, l’Etat et les banques ont heureusement instauré le dispositif de Prêts Garantis par l’Etat (PGE). Au final, pour la période d’avril à juin, plus de 100 milliards d’euros de ces prêts (entre avril, mai et juin) ont été distribués par les banques à presque 500.000 entreprises !

Les avantages d’une banque de proximité pour les entreprises

Plus que jamais, les personnes désirant créer une entreprise et les professionnels à la recherche d’une banque pour entreprise ont intérêt à trouver une banque fiable, avec des interlocuteurs professionnels et disponibles avant de se lancer. C’est pourquoi de nombreux entrepreneurs font le choix d’une banque de proximité. Non seulement, elles sont adaptées aux activités qui gèrent des caisses, mais aussi, elles proposent des solutions de financements pour les professionnels et les entreprises. Autant de services qui ne sont pas proposés par les nouvelles banques en ligne, qui fonctionnent totalement sur Internet.

Les avantages d’une banque à statut mutualiste

Les principaux établissements bancaires (banques de détail) auxquels s’adressent les particuliers et les PME sont des banques qui sont soit commerciales, soit à statut mutualiste.

Les premières sont détenues par des actionnaires et sont cotées en bourse. Les secondes sont des établissements de type coopératif possédés par des sociétaires, selon le principe une personne une voix. C’est le cas, par exemple, du Crédit Mutuel Nord Europe, un des leaders de la bancassurance, au fort ancrage régional dans les Hauts-de-France, en Belgique et au Luxmbourg. En outre, il a une spécialisation dans la banque, l’assurance, et l’Asset Management.

Une des avantages de cet établissement, qui est une des fédérations du groupe du Crédit Mutuel, est qu’il n’est pas coté en Bourse. Sa valeur reste stable, et sa rentabilité ne repose pas sur les marchés financiers, à l‘image d’autres banques françaises.

Cette banque mutualiste rapporte grâce à ses activités de banque en réseau (épargne, crédits) et à l’assurance et à la téléphonie, qui constituent les piliers de sa diversification.

Banque mutualiste pour professionnels un choix éthique 

Faire le choix d’une banque mutualiste, quand on crée sa société, est aussi une démarche éthique. En acquérant des parts sociales, en souscrivant des placements et des services dans ce type d’établissement, on participe à une structure mutualiste locale. Les résultats de la Caisse servent à consolider des fonds propres. Plutôt que d’être redistribués à des actionnaires, ils servent à consolider un projet commun.

image_pdf

Vous pouvez noter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !