Débuter dans l’e-commerce : mettre en place une boutique sans avoir de magasin

5/5 (1)

Cela fait maintenant plusieurs années que le commerce en ligne prend de l’ampleur. Avec des noms tels qu’Amazon, eBay ou encore c-Discount, la vente via Internet de produits de tous types s’est vraiment démocratisée. Ainsi, l’on observe chaque jour de nouvelles e-boutiques qui naissent, et d’autres qui disparaissent. Dans tous les cas, il y a un constat qui s’impose systématiquement quand on observe ces acteurs de l’e-commerce : la plupart des sites e-commerce sont associés à des boutiques physiques. Cela semble bien logique, puisqu’avant de proposer à des personnes des produits à vendre, il faut s’assurer d’avoir ces produits à disposition. Mais en analysant ce facteur, l’on semble omettre un point important qui constitue pourtant le caractère clé de l’e-commerce, en l’occurrence son aspect virtuel. Grâce cet aspect, des personnes de toutes les catégories socio-professionnelles peuvent songer à mettre en place leur propre site e-commerce. Comment doivent-elles s’y prendre ? Voici quelques réponses !

1ère méthode : avoir une longue liste de fournisseurs à portée de main

Lorsque des boutiques physiques décident de passer à la commercialisation en ligne de leurs produits, cela ne pose pas le moindre problème en termes de disponibilité. Ces mêmes produits sont vendus quotidiennement à des acheteurs qui viennent eux-mêmes dans l’enseigne. Il est donc aisé de les proposer via Internet, quitte à faire une livraison à domicile ou dans un point de retrait. Mais pour un entrepreneur qui doit débuter en passant directement par l’e-commerce, le contexte est entièrement différent. L’une des solutions qui s’offrent alors à un tel porteur de projet est de prendre contact dans un premier temps avec des fournisseurs. Ces fournisseurs peuvent être les boutiques physiques précédemment évoquées, ou les concepteurs des articles que l’e-commerçant débutant va proposer sur sa plateforme de vente en ligne.

Dès lors qu’il a réussi à échanger avec les fournisseurs et à s’assurer qu’ils sont d’accord pour lui fournir en temps voulu divers produits, il peut alors proposer lesdits produits sur son site de vente en ligne. Le principe de fonctionnement sera par la suite tout simple. A chaque fois qu’un client du site passera une commande, il pourra lui indiquer un certain délai de livraison en fonction de sa localisation géographique. Divers outils, intégrés dans les lignes de codes des sites e-commerce, permettent de préciser automatiquement au client le délai dans lequel il pourra recevoir son produit. Pour toute personne souhaitant se lancer dans la vente via Internet, il serait opportun d’essayer d’en savoir plus sur ces outils et sur tous les autres qui peuvent être nécessaires pour rendre optimal le fonctionnement du site e-commerce. Une fois la commande validée, l’e-commerçant entre en contact avec l’un de ses fournisseurs et s’assure de la disponibilité du produit qui vient d’être commandé sur le site. Si la disponibilité est confirmée, il va alors récupérer l’article ou les articles commandé(s), pour ensuite effectuer leur expédition à l’adresse indiquée par le client. Pour des débuts, étant donné que le volume des commandes sera peu élevé, le nouvel e-commerçant pourra aisément gérer son affaire de cette façon, le temps d’avoir les moyens de mettre en place son propre stock.

2ème méthode : le dropshipping, ou comment vendre des produits sans les avoir touchés

Le dropshipping est une méthode particulière de vente consistant à vendre des produits qu’on ne possède pas en stock, puis à les faire expédier directement à l’adresse de l’acheteur sans avoir à servir d’intermédiaire direct pour l’envoi. Dans un tel cas, s’il est vrai que le débutant en e-commerce continuera de jouer un rôle d’intermédiaire, ce rôle se limite aux actions qu’il permet aux clients d’effectuer via son site e-commerce. A aucun moment, il n’aura besoin d’intervenir physiquement dans la livraison du produit.

Le principe du dropshipping implique qu’une liaison soit créée entre un certain site e-commerce et d’autres sites e-commerce que l’on peut considérer comme des fournisseurs. Cette méthode de vente en ligne est adaptée pour les e-commerçants souhaitant se spécialiser dans un produit spécifique par exemple. C’est grâce à elles que sont nées au cours des deux ou trois dernières années de nombreuses plateformes e-commerce ayant une spécificité en ce qui concerne les produits qu’elles vendent : équipements de sports d’hiver, produits cosmétiques à bas prix, tenues professionnelles, t-shirts personnalisables, etc.

Une fois que l’e-commerçant a bien paramétré son site, les clients y font normalement les achats comme sur tout autre site, en renseignant notamment leur adresse et leurs informations de facturation. Ensuite, lorsque leur commande est validée, la même commande est automatiquement effectuée au niveau du site e-commerce tiers, avec comme seule différence les prix des articles, ceux-ci ayant été réduits de la marge bénéficiaire du vendeur initial. Les articles seront donc directement livrés aux clients, et l’e-commerçant aura obtenu son bénéfice, sans avoir eu à gérer le moindre stock.

Alors, l’e-commerce vous tente ?

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !