Créer une entreprise au Cameroun : tout savoir

4.31/5 (36)

Comment créer une entreprise au Cameroun ? Par où commencer ? Quelles sont les opportunités d’affaires à Yaoundé, Douala, et dans les autres régions du Cameroun ? Quelle fiscalité et quels statuts juridiques ? Tous nos conseils.

Vous souhaitez créer une entreprise au Cameroun ? Voici quelques informations utiles sur le Cameroun, les opportunités économiques, les procédures de création d’entreprise, et les mesures incitatives pour soutenir les investissements au Cameroun.

Cet article a été rédigé par le représentant de WikiCréa au Cameroun et en Afrique.

Contact : Charles MBONING
Responsable de WikiCréa Afrique
Tél: +237 699 92 29 54
BP: 3487 Yaoundé-messa CAMEROUN
charles @ wikicrea.fr
Nous recherchons actuellement des partenaires-relais pour promouvoir WikiCréa dans les différents pays africains : lisez notre appel à manifestation d’intérêt.

Quelques données générales sur le Cameroun.

Voici quelques chiffres qui montrent le potentiel économique du Cameroun.

Démographie
PopulationEnviron 25 millions d’habitants
Population urbaine53,8 %
Population moins de 25 ans62,5 %
Densité moyenne45 habitants / km² (2011)
Croissance démographique2,6 %
Taux de natalité35,77 ‰ (2016)
Taux d’alphabétisation71,3 %
Économie
Taux de croissance en 20164,8 %
Investissements directs étrangers en 20125 milliard d’USD
Investissements directs étrangers en PIB pour 201220 %
Part cultivable du territoire16,3 % de terres arables
Part d’autosuffisance alimentaire80 %
Production pétrolière62 760 baril/ jr en 2013
Réserves pétrolières avérées200 millions de barils
Réserves de gaz avérées135 milliard de m³ en 2014
Géographie
Superficie475 442 km²
ClimatEquatorial (Sud, Centre, Est, Ouest), tropical (Nord)
ReliefExtrêmement diversifié
Capitale politiqueYaoundé : 2,93 millions d’habitants
Capitale économiqueDouala : 2,83 millions d’habitants
Autres grandes villesGaroua (360 000 hab), Bamenda (320 000 hab), Maroua (270 000 hab), Bafoussam (250 000 hab).

Les atouts économiques et les secteurs porteurs au Cameroun.

Le Cameroun dispose d’un potentiel économique riche et varié, susceptible d’intéresser les créateurs d’entreprise.

Le potentiel économique du Cameroun.

Le riche potentiel économique du Cameroun repose sur plusieurs facteurs :

  • Sa diversité culturelle, ethnique et religieuse,
  • Son taux d’alphabétisation 71,3 % de la population active,
  • Son fort taux de pénétration aux TIC,
  • La jeunesse de sa population,
  • Sa grande diversité climatique, atout majeur pour l’agriculture,
  • Sa situation géostratégique (zone tampon entre l’Afrique Centrale et celle de l’Ouest),
  • Sa grande ouverture au commerce mondial par la façade atlantique,
  • Le terminal à container de Douala,
  • Le port en eau profonde de Kribi,
  • Les terminaux pétroliers de Limbé et de Kribi,
  • Les infrastructures de production d’énergie électrique,
  • La connexion à la fibre optique en raccordement direct au backbone (dorsale internet),
  • Un réseau routier en développement,
  • 18 parcs nationaux,
  • Enfin le Cameroun est membre de l’ONU, de l’UA, l’OMC, de la CEEAC, de l’ACP, du FMI, de la BAD et de la Banque Mondiale.

Les secteurs porteurs de l’économie camerounaise.

Voici les principaux secteurs porteurs de l’économie camerounaise :

  • Les services : le secteur des services connait une croissance d’environ 8,7%. La vigueur du secteur est surtout portée par les télécommunications, le transport et logistique, la santé, l’éducation, et la distribution.
  • L’agriculture : l’agriculture camerounaise est l’une des plus variées d’Afrique. Sa contribution au PIB est d’environ 22 %. Les denrées les plus commercialisées à l’international sont le cacao, la banane, le café, le caoutchouc naturel, le coton et le bois en grume.
  • L’artisanat : bien qu’il participe à 30% à l’économie camerounaise, l’artisanat reste désorganisé. La principale raison est que la grande majorité des artisans ne se reconnaissent pas comme tels. C’est en réalité un secteur d’activité très varié qui regorge un potentiel économique immense.
  • L’import-export : la balance commerciale du Cameroun est structurellement déficitaire. Les principaux biens exportés sont le pétrole, le cacao, le café, la banane plantain, l’hévéa, le bois, le coton, et certains dérivés de l’huile de palme. Quant aux importations, elles sont essentiellement constituées des véhicules, des machines industrielles, et des composants électroniques.
  • L’innovation, les start-up : le secteur des start-up se présente comme l’un des fleurons de l’économie camerounaise. Comme l’indique le Tony Elumelu Entrepreneurship Program (programme d’aide à la création d’entreprises innovantes), le nombre de start-up camerounaises augmente rapidement. Les principaux domaines investis sont la communication, la santé, l’agro-business, le management, ou encore la mode. Le principal problème de ce secteur demeure l’insuffisance des financements.  

La procédure de création d’une entreprise au Cameroun.

Voici les principales démarches pour créer une entreprise au Cameroun.

Le droit des affaires en vigueur au Cameroun.

Le droit des affaires en vigueur au Cameroun est le droit OHADA (Organisation pour l’harmonisation en Afrique du Droit des Affaires). Il reconnait deux grandes catégories d’entreprises : les entreprises individuelles (personne physique) et les sociétés (personne morale). A côté de ces deux catégories nous pouvons ajouter les Groupements d’Intérêts Economique.

  • Les entreprises individuelles ou “établissements” :

Il s’agit des entreprises dont le chiffre d’affaire annuel est inférieur ou égal à 49 millions de francs CFA. Dans cette catégorie on retrouve les Très Petites Entreprises (TPE), les Petites Entreprises (PE) et les Moyennes Entreprises (ME).

AvantagesInconvénients
Faible coût de lancement

Règlementation simple

Contrôle direct sur l’entreprise

Fond de roulement souvent peu important

Avantages fiscaux

Difficultés de gestion fréquentes

Difficultés d’accès aux financements (crédits bancaires)

Ne peut soumissionner pour les marchés publics

NB : les entreprises individuelles peuvent être soumises à l’impôt libératoire ou au régime simplifié. Voir plus loin.

  • Les sociétés commerciales ou personnes morales :

Elles sont de deux types : les Sociétés Anonymes (SA) et les Sociétés à Responsabilité Limité (SARL).

L’acte uniforme OHADA distingue deux types de SARL : les Sarl unipersonnelles et les SARL multi personnelles.

Les SARL unipersonnelles sont détenues par un individu ou “actionnaire unique” ; leur création est soumise aux conditions ci-après :

  • L’élaboration de statuts de société,
  • L’ouverture d’un compte entreprise dans une banque commerciale de la place,
  • La libération d’un capital minimum d’un million de franc CFA.

Les SARL multi-personnelles sont des sociétés commerciales créées par plusieurs actionnaires. Elles sont soumises aux mêmes conditions administratives de création que ci-dessus.

Avantages et inconvénients de la SARL
Personnalité morale

Avantages fiscaux relatifs

Flexibilité dans la gestion

Faible coût de démarrage

Crédibilité auprès des banques commerciales

Peut, en fonction du chiffre d’affaire et du régime fiscal soumissionner aux marchés publics

En cas de poursuites judiciaires pour difficultés ou banqueroute, la responsabilité des actionnaires est limitée à leur apport en capital.

Tenue d’une comptabilité exigée

Déclaration fiscale à fournir en fin d’exercice

NB : les statuts peuvent être rédigés sous seing privé ou par un notaire.

Les sociétés anonymes sont des associations d’actionnaires ou de propriétaires dotées d’un statut spécifique :

  • Capital minimum de 10 millions de francs CFA dont au moins le quart doit être libéré à la création,
  • Rédaction des statuts par voie notariale,
  • L’ouverture d’un compte entreprise dans une banque commerciale de la place.
AvantagesInconvénients
Personnalité morale

Mobilisation des capitaux

Avantages fiscaux en matière d’investissement

Structure plus crédible auprès des organismes de financement

Structure lourde et rigide

Difficulté à trouver des partenaires

Restrictions imposées par les statuts

Cout élevé pour la tenue des comptes

Double taxation (société et actionnaires)

Décisions prises uniquement lors des conseils d’administration

Comment créer une entreprise au Cameroun ?

Il existe deux procédures de création d’entreprise au Cameroun : une procédure générale qui consiste à s’adresser à chacune des institutions impliquées dans le processus de création d’entreprise et une procédure simplifiée mise en place dans le cadre des Centres de Formalité de Création des Entreprises.

A qui s’adresser pour créer une entreprise au Cameroun ?

Pour créer une entreprise au Cameroun, il plus simple de s’adresser aux Centres de Formalité de Création des Entreprises (CFCE) qui sont des guichets uniques regroupant en un seul lieu toutes les administrations intervenant dans le processus de création. Il existe actuellement cinq centres siégeant dans les délégations régionales du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises de l’Economie Sociale et de l’Artisanat, répartis dans les villes de Yaoundé, Douala, Garoua, Bamenda et Bafoussam.

A noter que les administrations compétentes dans le processus de création des entreprises sont : le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises de l’Economie Sociale et de l’Artisanat, le Ministère de la Justice, le Ministère de Finances, la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale et la Chambre des Notaires qui représente le secteur privé.

Les Centres de Formalité de Création des Entreprises ont permis de ramener les délais officiels de 90 jours à 72 heures. La procédure de création d’une entreprise au Cameroun diffère selon qu’il s’agit d’une entreprise individuelle ou d’une société (collective ou individuelle), mais également selon qu’il s’agit d’un entrepreneur camerounais ou étranger.

Avant de se rendre au CFCE, le national qui veut créer une entreprise individuelle doit se munir des pièces suivantes :

  • 1 photocopie de la carte nationale d’identité ou de l’acte de naissance,
  • 1 photocopie de l’acte de mariage le cas échéant,
  • 1 déclaration sur l’honneur faisant partie intégrante du formulaire unique signé du demandeur et attestant qu’il n’est frappé d’aucune interdiction d’exercer le commerce,
  • 1 déclaration sur l’honneur faisant partie intégrante du formulaire unique signé du demandeur attestant de la résidence du requérant,
  • En cas d’acquisition d’un fonds ou de location-gérance, une copie de l’acte d’acquisition ou de l’acte de location-gérance,
  • 1 autorisation préalable d’exercer le commerce le cas échéant,
  • 1 plan de localisation signé du requérant.

Pour un investisseur étranger, il faudra fournir :

  • 1 copie du passeport ou de la carte de séjour,
  • 1 déclaration sur l’honneur faisant partie intégrante du formulaire unique signé du demandeur et attestant qu’il n’est frappé d’aucune interdiction d’exercer le commerce,
  • 1 déclaration sur l’honneur faisant partie intégrante du formulaire unique signé du demandeur attestant la résidence du requérant,
  • Une copie de l’acte de mariage,
  • 1 demi-photo 4×4 noir sur blanc ou couleur,
  • 1 plan de localisation signé par le requérant.

Pour la création société (personne morale) l’entrepreneur qu’il soit national ou étranger devra fournir les pièces ci-après :

  • 1 expédition des statuts notariés ou l’acte fondateur,
  • La déclaration de conformité et de régularité ou la déclaration notariée de souscription et de versement,
  • La liste conforme des gérants, administrateurs, dirigeants ou associés tenus indéfiniment et personnellement responsables ou ayant pouvoir d’engager la société ou personne morale,
  • Une déclaration sur l’honneur faisant partie intégrante du formulaire unique signé du gérant de la société attestant qu’il n’est frappé d’aucune interdiction d’exercer le commerce,
  • Une autorisation préalable d’exercer l’activité de gérant de la société le cas échéant,
  • Un plan de localisation signé par le gérant de la société.

Après avoir constitué son dossier, le promoteur se rend au CFCE pour le déposer. Il doit s’adresser à l’accueil, qui se charge de vérifier la conformité du dossier et de l’introduire dans le circuit de traitement. Il donne ensuite rendez-vous au créateur pour retirer les pièces justificatives de la création de son entreprise. Ces pièces sont les suivantes :

  • L’attestation de création d’entreprise,
  • L’attestation d’inscription au registre de commerce,
  • La patente exonérée (un an),
  • La carte de contribuable exonérée (un an),
  • L’attestation de non utilisation du personnel salarié ou l’attestation d’utilisation du personnel salarié le cas échéant.

NB : le retrait des dossiers se fait après 72 h au service d’accueil tous les jours ouvrables à partir de 13 h contre présentation des reçus d’acquittement des frais de création.

 Les impôts, taxes et cotisations au Cameroun.

Voici les principales taxes et impôts pesant sur la création d’entreprise au Cameroun :

  • L’impôt libératoire (uniquement pour le secteur informel mais peut-être appliqué aux Très Petites Entreprises et aux Petites Entreprises en fonction du chiffre d’affaire). Pour des entreprises de la catégorie A dont le chiffre d’affaire est inférieur à 2 500 000 FCFA, le taux d’imposition annuel est de 20 000 FCFA. Pour les entreprises de la catégorie B dont le chiffre d’affaire est compris entre 2 500 000 et 5 000 000 FCFA, le taux d’imposition oscille entre 20 001 et 40 000 FCFA en fonction du type d’activité. Pour les entreprises de la catégorie C ayant un chiffre d’affaire compris entre 5 000 000 et 7 500 000 FCFA l’impôt oscille entre 40 001 et 50 000 FCFA. Enfin pour les entreprises de la catégorie D dont le chiffre d’affaire est compris entre 7 500 000 et 10 000 000 de FCFA le montant de l’impôt se situe entre 50 001 et 100 000 FCFA.
  • L’impôt sur les sociétés est de 35% majoré de 10% au titre des centimes additionnels communaux.
  • Le taux de TVA est de 19,25 %.
  • L’impôt sur le revenu est de 5,5 % centimes additionnels inclus pour les sociétés relevant du simplifié et de 2,2 % centimes additionnels inclus pour les sociétés réel.
  • La taxe professionnelle est de 15 % sur les revenus de toutes natures servis aux personnes physiques ou morales domiciliées à l’étranger. Spécialement dans le cadre de convention fiscale franco-camerounaise ce taux est ramené à 7,5 % dans certains cas pour les prestataires domiciliés en France.
  • Le taux de cotisations sociales est de :
    • Pension vieillesse : 4,20 % part patronale et 4,20 % part salariale
    • Prestations familiales : 7% part patronale et 0% part salariale
    • Accident de travail : 1,75% part patronale et 0% part salariale

Coûts relatifs à la création d’entreprise au Cameroun.

Organes concernésPièces à obtenirMontant à dépenserObservations
Greffe du tribunal de 1ere instanceEnregistrement au registre du crédit immobilier41 500 CFAPersonne physique
51 503 CFAPersonne morale
Caisse nationale de prévoyance socialeAttestation de soumission CNPS8 000 CFA6 000 CFA + 2 timbres de 1 000 CFA
Attestation de non utilisation du personnel salarié2 500 CFA
Centre des impôtsCarte de contribuableGratuite
Attestation d’exonération à la patenteExonération pendant la première année
Enregistrement contrat de bail10 % du montant annuel du bail déclaré pour promoteur locataireL’enregistrement est différé pour 3 mois
Taxe sur la propriété foncière0,11 % de la valeur déclarée de l’immeuble, pour entrepreneur propriétaireEntrepreneur propriétaire

Les difficultés de la création d’entreprise au Cameroun.

Les principales difficultés relatives à la création d’entreprise au Cameroun proviennent de la lenteur dans le traitement des dossiers de la part de certaines administrations (fiscale, judiciaire…), de la corruption, et du trafic d’influence. Notons toutefois que la situation c’est très significativement améliorée depuis la mise en place des Centre de Formalité de Création des Entreprises.

Les mesures incitatives et les institutions de soutien à l’entrepreneuriat au Cameroun.

Dans le cadre de la loi numéro 2013 / 004 du 18 avril 2013 fixant les incitations à l’investissement privé en République du Cameroun et du décret numéro 2013/ 299 du 9 septembre 2013 portant création, organisation et fonctionnement du comité paritaire de suivi de stabilité des incitations à l’investissement privé au Cameroun, l’Etat a mis en place plusieurs mesures pour encourager l’entrepreneuriat. Elles sont de deux ordres : les institutions étatiques et les partenaires internationaux.

  • Les institutions étatiques :

Les principales institutions étatiques sont : le Centre de Facilitation de Création des Entreprises, la Banque Camerounaise des Petites et Moyennes Entreprises, l’Agence de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises, le Fonds pour le développement et le financement des activités des Petites et Moyennes Entreprises, le Fonds National de l’Emploi, le Conseil National de la Jeunesse, l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement, la Société Nationale d’Investissement, le Projet Intégré d’Appui aux Acteurs du Secteur Informel, le Programme Appui à la Jeunesse Rurale et Urbaine, la Cameroon Rural Financial et des lignes budgétaires dans chaque administration.

  • Les partenaires internationaux :

Au rang de ces partenaires, on peut citer : l’Agence de la Francophonie, le Fonds Francophone de Soutien aux PME, la Société Financière Internationale, l’Agence Française de Développement et sa filiale PROPARCO, le Fonds Européen de Développement, le Centre pour le Développement Industriel, la Banque Européenne Investissement, la Banque Africaine de Développement, et la Banque de Développement des Etats d’Afrique Centrale.

Une formation à la création d’entreprise en ligne au Cameroun.

Mettez toutes les chances de votre côté, formez-vous à la création d’entreprise : cliquez ici.

Un modèle de plan financier pour son entreprise au Cameroun.

Cliquez ci-après pour télécharger notre modèle de plan financier pour tout pays francophone : Modèle Excel Plan financier pays francophones

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrepreneurs, accélérez votre business !

Consultez ou publiez vos petites annonces professionnelles sur Toutunservice.fr

Entrez votre adresse e-mail pour être redirigé

Redirection en cours ...