5 start-up africaines qui cartonnent !

5/5 (3)

Basé à Genève, le World Economic Forum est un organisme de référence qui dresse chaque année une liste des start-up les plus prometteuses en matière de technologie. Parmi cette sélection, on retrouve cette année plusieurs entreprises africaines. Biotechnologie, formation high-tech, néo-banque, recyclage des déchets, grossiste pharmaceutique …

Découvrez le palmarès des start up africaines qui cartonnent.

mPharma : start-up africaine au Ghana

Fondée par Gregory Rockson à Accra, mPharma figure parmi ces entreprises qui ont eu une importance déterminante dans la gestion de la crise sanitaire. L’ambition de son fondateur est de permettre au plus grand nombre d’accéder à des médicaments. Pour cela, Rockson négocie avec les plus grands groupes pharmaceutiques. La start-up africaine, qui a été créée en 2013, est aujourd’hui présente dans 8 pays. Au Ghana, le prix des médicaments est variable. Les pénuries sont récurrentes. Gregory Rockson souhaite résoudre ces problèmes afin d’aboutir à des prix fixes.

Grâce à une gestion optimisée des stocks, le grossiste ghanéen entend pallier les problèmes d’accès aux médicaments dans son pays. Durant la crise du covid-19, son aide s’est révélée précieuse dans les campagnes de vaccination et de dépistage. Rockson a également fait l’acquisition d’une enseigne de pharmacies, Haltons, et souhaite la développer dans des pays tels que l’Éthiopie.

Moringa School : former les spécialistes high-tech de l’avenir

Moringa School est une start up africaine basée à Nairobi à l’initiative de deux individus : Audrey Cheng et Frank Tamre. Si ce dernier est kényan, sa collaboratrice est, elle, d’origine Taïwano-Américaine. Tous les deux, ils ont créé en 2014 une start-up ambitieuse dont l’objectif est de faire des jeunes africains des spécialistes du code et des données. Les entreprises africaines ont des besoins croissants en matière de profils high-tech.

Pour répondre à ces besoins, Moringa School a vu le jour afin de permettre aux entreprises d’être au cœur de la transition numérique. Actuellement, l’école est présidée par Meredith Karazin. Elle bénéficie de nombreux partenariats prestigieux : Microsoft, Mastercard ou encore récemment le fonds d’investissement néerlandais DOB Equity.

54Gene : l’ambition de créer la plus grande banque génétique africaine au monde

La start-up africaine 54Gene n’a été créée qu’en 2019 mais son succès est déjà fulgurant. À l’initiative d’Abasi Ene-Obong, jeune nigérian de 35 ans, cette entreprise a joué un rôle clé dans la gestion du covid-19. Le CV de ce jeune prodige est impressionnant. Ayant étudié à l’Imperial College de Londres puis au Claremont College à Los Angeles, il a décroché un doctorat en oncologie puis un master en management. À l’origine, cette jeune start-up a pour but de séquencer les génomes africains afin de proposer des soins adaptés à la population.

Mais la crise sanitaire qui a frappé le monde entier a redistribué les cartes. Désormais, 54Gene offre son expertise pour améliorer la gestion de la crise sanitaire. Elle a notamment implanté un laboratoire mobile permettant de réaliser des centaines de tests quotidiens. En avril 2020, la start up africaine annonce avoir levé 15 millions de dollars. Grâce à ces fonds, l’entreprise ambitionne de constituer la plus grande banque de gènes africains au monde. Il faut savoir, en effet, que la recherche pharmaceutique n’a recours qu’à 3 % du matériel génétique africain.

Kuda : la start-up banquière du Nigéria

Vous ne connaissez peut-être pas Kuda, mais cette banque africaine basée à Lagos au Nigéria compte aujourd’hui plus d’1 million de clients. Elle a été fondée en 2016 par Mustapha Musty et Babs Ogundeyi. À l’origine, cette start up africaine se spécialise dans les prêts en ligne. Mais très rapidement, elle obtient une licence bancaire. Avec une levée de fonds à plus de 36 millions de dollars, cette banque peut compter sur des investisseurs de renom.

Kuda figure parmi la liste de ce que l’on nomme aujourd’hui des « néo-banques ». Leur ambition ? Faire du tout numérique. Pour les clients, de nombreux avantages sont envisageables. Des frais réduits pour les transactions avec une carte bancaire, mais aussi un service client très efficace. Les ambitions de cette jeune start-up ne s’arrêtent pas au Nigéria. Ses fondateurs ambitionnent en effet de conquérir le marché africain.

Cambridge Industries : transformer les déchets en énergie

Direction l’Éthiopie avec une start-up qui n’en finit pas de faire parler d’elle. Créée par Samuel Alemayehu, cette entreprise a réussi un exploit. Elle a mis en place une usine de valorisation des déchets, qui permet non seulement de récupérer 80 % des déchets de la population d’Addis-Abeba, mais également de fournir à hauteur de 25 % l’électricité de la ville. C’est le gouvernement éthiopien qui a assuré le financement de cette usine. Ce n’est pas son seul soutien. On peut également recenser le China National Electric Engineering Company (CNEEC) qui représente un partenaire de taille de la start-up.

Pour l’avenir, Samuel Alemayehu a encore beaucoup de projets. Il espère notamment être en mesure de filtrer l’eau toxique provenant des déchets, ou encore installer un trieur de métaux. L’objectif affiché derrière ces incitatives est de contrer les menaces liées aux déchets dans la ville. En 2017, 110 personnes ont trouvé la mort dans un éboulement qui a eu lieu dans une décharge. C’est en partie pour cette raison que le gouvernement éthiopien a accordé un financement à la start-up de Samuel Alemayehu.

Formez-vous à la création d’entreprise

Vous souhaitez créer une start-up en Afrique ? Lancez votre projet facilement grâce à notre formation à la création d’entreprise 100% en ligne ! A travers 8 modules, vous allez apprendre comment donner vie à votre projet et vous assurer qu’il soit durable dans le temps.
De plus, à la fin de la formation, vous disposez d’un certificat d’aptitudes qui prouve que vous avez effectué une formation avec nous.

Le tarif proposé pour cette formation est avantageux : 30€ seulement.

Démarrez maintenant la formation en ligne à la création d’entreprise

Notre modèle de plan financier GRATUIT pour tous les pays francophones

WikiCréa vous propose un modèle de plan financier, utilisable dans les pays francophones. Il est gratuit et vous pouvez le télécharger ici.

Vous pouvez noter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !