Ouvrir une boutique de cosmétique : tout savoir

5/5 (1)

Comment ouvrir une boutique de cosmétique, une parfumerie ou un magasin de produits de beauté afro ou bio ? Quels sont les choses à savoir pour réussir ? WikiCréa vous livre ses meilleurs conseils.

Créer une boutique de cosmétiques, de maquillage ou une parfumerie est un rêve et une aventure passionnante, mais qui demande beaucoup de réflexion et de préparation. En effet, le marché des cosmétiques est dynamique mais extrêmement concurrentiel : on retrouve des produits de beauté en vente partout (supermarchés, salons de coiffure, instituts de beauté, pharmacies, réseaux de franchise, boutiques bio…).

Il faudra donc tirer son épingle du jeu à travers un concept novateur et un positionnement répondant réellement aux attentes des consommateurs.

Parmi les principales tendances porteuses de la cosmétique et de la parfumerie, on notera les suivantes :

  • les produits cosmétiques afro,
  • les produits bio et responsables,
  • les nouveaux ingrédients naturels,
  • la phytothérapie ou l’herboristerie,
  • les produits de fabrication locale,
  • les accessoires beauté.

Ouvrir une boutique de cosmétiques sans services annexes peut constituer un handicap par rapport aux instituts de beauté ou salons de coiffure. A vous d’imaginer une gamme de services associés qui permettra de fidéliser au mieux la clientèle. Des partenariats avec des esthéticiennes, coiffeuses, maquilleuses ou prothésistes ongulaires peuvent aussi être envisagés.

Voir aussi notre article : Créer ou reprendre un institut de beauté.

Ouvrir une boutique de cosmétique : les clés de la réussite.

Un bon dirigeant (ou une bonne dirigeante) de boutique de cosmétiques devra savoir cultiver les qualités suivantes :

  • bon contact,
  • bonne communication,
  • optimisme,
  • bon conseil,
  • capacité à gérer les stocks,
  • capacité à négocier,
  • capacité à résister au stress et aux horaires,
  • capacité à anticiper les risques et difficultés,
  • créativité.

Voir aussi notre article : Les 20 qualités d’un bon chef d’entreprise.

Ouvrir une boutique de cosmétiques n’est pas donné à tout le monde. Les facteurs de succès sont les suivants :

  • un emplacement porteur (lire notre article dédié),
  • un loyer raisonnable (lire notre article sur les baux commerciaux),
  • la capacité à trouver les bons fournisseurs et à identifier les produits les plus attractifs,
  • la capacité à négocier de bonnes conditions avec les fournisseurs et partenaires (minimums de commandes, délais de paiement, conditions de réassort…),
  • la capacité à renouveler l’offre en suivant les tendances les plus porteuses,
  • un merchandising bien étudié (lire notre article dédié),
  • le savoir-faire en terme de marketing et communication pour amener les clients à entrer dans la boutique,
  • la capacité à fidéliser les clients (lire notre article dédié),
  • la capacité à conseiller aux mieux la clientèle afin d’augmenter le panier moyen.

Voir aussi notre article : Comment faire entrer plus de clients dans son magasin ?

Les normes et réglementations de la vente en boutique.

Il n’y a pas de niveau d’étude ou de diplôme obligatoire pour s’installer en tant que commerçant, ou pour ouvrir sa boutique de cosmétiques.

Voici les normes à respecter :

  • Normes de sécurité et d’accessibilité :
    • normes relatives aux établissements recevant du public (ERP) : sécurité incendie, présence d’extincteurs en nombre suffisant,
    • accessibilité des personnes handicapées,
  • Obligation d’affichage des prix à l’extérieur et à l’intérieur de la boutique (vitrine),
  • Affichages obligatoires à l’attention des employés,
  • Obligation de payer une cotisation à la SACEM si de la musique est diffusée dans la boutique (radio, TV…),
  • A noter qu’il n’est pas obligatoire de mettre des toilettes à disposition de la clientèle.

Ouvrir une boutique de cosmétiques : quel régime juridique ?

L’activité de vente de cosmétiques étant de nature commerciale, la création de l’entreprise se fera auprès du centre de formalités de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Les statuts envisageables pour un commerçant à son compte sont les suivants :

  • La micro-entreprise (ex-auto-entreprise) : c’est un statut simple mais peu adapté pour une boutique. En effet, ouvrir une boutique de cosmétiques nécessite souvent un certain niveau d’investissement, la constitution de stocks ou encore la signature d’un bail commercial : autant d’éléments qui plaident pour un statut plus crédible,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut classique bien adapté pour ce type d’activité, mais moins protecteur que les formes sociétales,
  • L’EIRL : l’EIRL permet de protéger son patrimoine personnel mieux qu’en entreprise individuelle classique,
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut juridique bien adapté pour la direction d’une boutique de cosmétiques. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, base du calcul des cotisations sociales,
  • La SASU : c’est un statut juridique très en vogue puisqu’il permet d’éviter la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI). Il concurrence l’EURL.

Créez votre entreprise directement en ligne.

WikiCréa a sélectionné Legalstart pour vos formalités de création en ligne. Pourquoi Legalstart ? Tout simplement parce qu’il s’agit de l’offre la plus complète et la moins chère du marché. Cliquez ici pour en savoir plus et débuter vos démarches en ligne.

Les étapes de la création ou de la reprise d’une boutique de cosmétiques.

Voici les principales étapes pour ouvrir une boutique de cosmétiques :

  1. Menez une étude de marché afin de mesurer le potentiel de votre zone de chalandise,
  2. Trouvez un positionnement commercial porteur et recherchez vos futurs fournisseurs de produits cosmétiques,
  3. Réalisez une étude économique : rédiger un business plan et un plan financier,
  4. Une fois déterminés les besoins financiers, trouvez les aides et les financements nécessaires au démarrage,
  5. Identifiez le local ou le fonds de commerce à reprendre, et signez le bail commercial,
  6. Effectuez les travaux et décorez votre boutique de cosmétiques,
  7. Choisissez votre statut juridique et enregistrez-vous (CCI),
  8. Lancez la communication et l’activité,
  9. Recrutez vos premiers clients (cliquez pour en savoir plus).

Ouvrir sa boutique de cosmétiques : quel budget ?

Bien entendu, le budget de démarrage sera largement conditionné par le choix du local commercial.

Parmi les autres dépenses de démarrage et investissements à prévoir, notons :

  • Les frais d’établissement, c’est-à-dire les frais de création de l’entreprise,
  • Les éventuels droits d’entrée de réseaux de franchise,
  • Le coût de l’acquisition du stock, très variable en fonction des marques choisies. En parfumerie, le montant minimum de commande pour l’implantation d’une grande marque peut atteindre 40 000 €…
  • L’achat du matériel de bureau et des fournitures,
  • Les éventuels travaux et aménagements,
  • Le coût de l’enseigne et des éléments de communication, événements et publicité de lancement,
  • La trésorerie de démarrage.

Le budget nécessaire pour ouvrir sa boutique de cosmétiques est donc très variable en fonction du lieu d’implantation ou des caractéristiques du local commercial. Quoi qu’il en soit, ouvrir un boutique de cosmétiques sans budget ou sans apport est irréaliste.

Voir aussi notre article : Créer sa marque de cosmétiques : les clés pour réussir.

Des outils Excel pour gérer sa boutique de cosmétiques (gratuit).

Profitez de nos outils Excel gratuits :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !