Entreprise au Maroc : dans quoi se lancer ?

5/5 (4)

Vous souhaitez investir au Maroc mais vous vous demandez dans quelle entreprise ? Quels sont les secteurs porteurs ? Agriculture, aéronautique, e-commerce… Les opportunités d’investissement ne manquent pas. 

WikiCréa vous donne quelques idées de business dans lesquels vous lancer.

Le marché marocain : les secteurs porteurs

Les secteurs historiques

La richesse du sol marocain fait que l’économie est dominée par le secteur agricole. Il emploie près de 37,9% de la population active et contribue à 12,3% du PIB. La croissance économique repose fortement sur ce secteur.
En terme de ressources minérales, les phosphates sont sa principale source de richesse. L’industrie représente 25,9% du PIB et emploie 21,6% de la main d’œuvre. Au-delà des secteurs traditionnels, de nouveaux secteurs sont en plein essor : la chimie, les pièces automobiles, les ordinateurs, l’électronique et l’aérospatiale. Ils devraient permettre au pays de réduire sa dépendance au secteur agricole.
Le secteur des services représente un peu moins de la moitié du PIB (49,5%) et emploie 40,5% de la population active. Porté par l’immobilier et le tourisme, le secteur est très dynamique.

Le E-commerce

Avec 62,4%, le Maroc a le sixième taux de pénétration d’internet. Le e-commerce est en plein essor et fait partie des marchés les plus dynamiques d’Afrique. D’autant qu’avec le « Plan numérique pour le Maroc 2020 », le Maroc s’est lancé dans un programme de modernisation pour améliorer ses infrastructures de communication électronique transformant ainsi les secteurs les plus importants de l’économie nationale.

Les atouts pour lancer son entreprise au Maroc

Ils sont nombreux ! En voici déjà quelques-uns :

  • Un système économique libéral et stable favorisant l’investissement et la création d’emploi
  • L’existence d’un accord de libre échange avec l’Union Européenne depuis près de 20 ans
  • L’essor de la société de consommation (forte croissance et qui prévoit encore de s’améliorer) et des opportunités d’investissement variées
  • L’augmentation du niveau de vie des ménages
  • Les aides du gouvernement pour faciliter les investissements des étrangers (procédures simplifiées pour créer votre entreprise)
  • L’attractivité des coûts de production : des ressources humaines jeunes, qualifiées et flexibles
  • La qualité des infrastructures (ports, routes, aéroports) dans lesquels l’Etat marocain a beaucoup investi

Les secteurs incontournables dans lesquels se lancer en 2020

L’automobile

L’industrie automobile marocaine est particulièrement remarquable à l’export. Elle crée de nombreux emplois et dégage une croissance annuelle à deux chiffres. De grands groupes étrangers participent au positionnement du Maroc en tant que plateforme de production et d’exportation d’équipements et de véhicules automobiles.

Pour en savoir plus, consultez le site du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Verte et Numérique.

L’aéronautique

Au Maroc, le secteur aéronautique est en pleine forme ! Présent dans le top 5 mondial des pays les plus attractifs pour l’installation de sous-traitants, le Maroc a un énorme potentiel d’ici 2030. Suite au lancement du Plan d’accélération industrielle (PAI) en 2014, l’industrie aéronautique a multiplié par deux son chiffre d’affaires. Avec les premiers résultats engagés dans le PAI, le secteur est vu comme un catalyseur intégré de la croissance et pourrait rapidement tripler ses revenus.

L’agriculture

Premier contributeur du PIB devant le tourisme et l’industrie, l’agriculture est devenue un pilier essentiel de l’économie et de la société marocaine. Notamment grâce au Plan Maroc Vert mis en place en 2008. Avec l’ambition stratégique qui est au cœur du PMV depuis dix ans, le Maroc cherche à produire plus (la population augmente), mieux (réduction de l’empreinte environnementale et optimisation de la qualité) et avec stabilité (réduction de l’exposition aux chocs météorologiques).

Même si certains objectifs restent à atteindre, à moins de deux ans de l’échéance 2020 initialement fixée, le PMV illustre bien la volonté du Maroc de placer le secteur agricole au cœur de ses priorités géopolitiques. Attention toutefois : dans un contexte de sécheresse persistante, le secteur agricole est menacé par la rareté de l’eau.

Le phosphate

Saviez-vous qu’actuellement 20 % de la production mondiale de phosphates est fournie par le Maroc ? Classé au deuxième rang des pays producteurs (après les Etats-Unis), le Maroc se classe même en tête sur le plan des exportations, alimentant à lui seul 45 % des marchés !

L’OCP (l’office chérifien des phosphates) est la plus importante entreprise industrielle du Maroc. Elle emploie quinze mille salariés et réalise un chiffre d’affaires de plus de 420 millions de dirhams (42 milliards de francs). Entreprise nationale pilote, animée d’un esprit jeune et dynamique, l’OCP est un bel exemple de réussite sur trois plans : technique, commercial et social !

L’import / export

Au Maroc, les échanges commerciaux représentent 88% du PIB. Les secteurs qui dominent les exportations ? Les voitures, les câbles émaillés ou anodisés, les engrais, les vêtements, les services de transport et de voyage ainsi que les services aux entreprises. Les importations ? Les produits pétroliers, l’automobile, le gaz, les fils et câbles, les tracteurs et les services de transport et de voyage.

L’Espagne et la France sont les principaux partenaires commerciaux du Maroc. Les États-Unis, la Chine, l’Italie et l’Inde sont d’autres partenaires importants. En ce qui concerne ses relations avec le reste de l’Afrique, le Maroc a ratifié l’Accord de Zone de Libre-Échange Continentale Africaine en février 2019. Toutes les conditions sont réunies pour faire du business !

La publicité via les « influenceurs »

Au Maroc, aujourd’hui, les « influenceurs » ont le vent en poupe et transforment le marketing. Serait-ce une nouvelle façon de communiquer ? Absolument ! Les posts et les stories (vidéos ou photos éphémères permettant d’augmenter le rythme de publication) captent l’attention de milliers de jeunes marocains utilisateurs d’Instagram.

Sur les réseaux sociaux, les contenus créatifs et divertissants s’adressent à un large public. Les marques ne peuvent plus s’en passer pour faire leur promotion et le phénomène se propage à une vitesse exponentielle. Ils font désormais partie intégrante du marketing, de la communication, des médias et du digital !

Le Webmarketing

Le marketing, oui, mais le webmarketing, c’est encore mieux ! La digitalisation des stratégies Marketing impose un marketing instantané, dynamique, et « ROIste » (avec un bon retour sur investissement). Désormais, toute communication se doit d’inclure les médias et les outils du web.

Si les principes du webmarketing sont sur les mêmes bases que le marketing traditionnel, sa vitesse d’évolution est stupéfiante. L’avenir du marketing repose en effet sur des pratiques et des habitudes de consommation digitale stimulant la curiosité. Avec un objectif qui reste le même : la satisfaction de vos clients.

Le Reskinning

Le reskinning consiste à acheter une technologie qui marche bien en évitant la « recherche et le développement », une démarche couteuse en temps et en argent. Dans la téléphonie, par exemple, cela consiste à acquérir le code source d’une application qui fonctionne déjà pour y apporter des modifications visuelles ou ajouter de nouvelles fonctionnalités selon le besoin. Une méthode 100% légale à condition d’acheter la licence du code source.

Il faut ensuite uploader l’appli sur Google play, Apple store ou les deux. Puis définir si elle sera payante ou gratuite (éventuellement avec des publicités) ou en achat intégré (l’appli est gratuite mais les fonctionnalités sont payantes). Pensez au modèle économique à adopter et à la stratégie à suivre afin de rentabiliser votre investissement initial !

Le Dropshipping

Choisir des produits à exposer et vendre dans votre site e-commerce est la dernière activité de business en ligne à la mode au Maroc. Avant, pour vendre des produits, il fallait avoir du stock. Aujourd’hui, avec le dropshipping non seulement vous n’avez pas de stock, mais en plus c’est votre fournisseur qui se charge de la livraison ! Vous êtes simple intermédiaire : vous mettez en relation les acheteurs et les vendeurs.

Deux points toutefois sur lesquels attirer votre vigilance :

  • la fiabilité de vos fournisseurs (qui gèrent les livraisons et retours clients)
  • la qualité de votre référencement naturel car c’est grâce au SEO (trafic naturel des moteurs de recherche) que votre boutique sera visible.

Lire aussi notre article intitulé : Créer une entreprise au Maroc : tout ce qu’il faut savoir.

Bonus : modèles de documents Excel pour gérer votre entreprise (gratuit).

Vous pouvez noter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !