Créer une entreprise en République centrafricaine : tout savoir

5/5 (3)

Créer une entreprise au République centrafricaine : comment faire ? Quelles sont les opportunités d’affaires en Centrafrique et à Bangui ? Quelle fiscalité, quelles charges sociales et quels statuts juridiques pour une création d’entreprise au Centrafrique ? Tous nos conseils.

Cet article a été rédigé par le représentant de WikiCréa en Afrique.

Contact : Charles MBONING
Responsable de WikiCréa Afrique
Tél: +237 699 92 29 54
BP: 3487 Yaoundé-messa CAMEROUN
charles @ wikicrea.fr
Nous recherchons actuellement un partenaire-relai pour promouvoir WikiCréa en Centrafrique : lisez notre appel à manifestation d’intérêt.

Situé au centre de l’Afrique comme l’indique son nom, la république Centrafricaine est un pays en voie de développement, disposant d’innombrables atouts favorables à la création d’entreprise.

Vous souhaitez entreprendre en Centrafrique, voici tout ce qu’il faut savoir. Nous présentons dans cet article des données générales et économiques sur la République centrafricaine, ses atouts économiques et les secteurs porteurs, les procédures de création et les mesures qui visent à encourager l’investissement.

Voici tout ce qu’il faut savoir pour créer une entreprise en République centrafricaine.

Informations générales sur la République Centrafricaine.

Démographie

Population5 391 539 habitants (2015)
Population rurale59,96 %
Population urbaine40,04 %
Densité moyenne8,65 habitants / km²
Croissance démographique2,14 % / an
Taux de natalité35,80 ‰ (2013)
Taux d’alphabétisation56,60 % (2011)

 

Économie

Taux de croissance annuelle du PIB en 20164,3 %
Taux d’inflation en % 2016 (FMI)                                5,1 %
Solde budgétaire 2016 (FMI)24 milliards de dollar US
Balance commerciale 2016 (FMI)– 335,9 milliards de dollar US
Monnaie utiliséeFranc CFA (XAF)
Les principaux marchés d’exportation Allemagne, France, chine, Tchad, Cameroun
Les principaux marchés d’importation France, Etats Unis, chine, Zambie

 

Géographie

Superficie622 984 km²
Langue officielleFrançais, Sango
Capitale politiqueBangui
Les plus grands cours d’eauL’Oubangui, le Mbomou
Type de climatLe climat guinéen forestier ou équatorial au sud, le climat soudano-guinéen ou intertropical au centre et le climat sahélo-soudanien ou subsahélien à l’extrémité nord-est du pays
VégétationLa forêt dense au sud, la savane arborée et arbustive au nord,

Les potentialités économiques de la Centrafrique.

Les raisons d’investir en Centrafrique.

Le pays dispose d’un potentiel économique immense : 

  • D’importantes réserves pétrolières, estimées à 5 millions de barils près de la frontière avec le Tchad ;
  • Le pays possède environ 20 000 tonnes de réserve d’uranium ;
  • La Centrafrique produit officiellement environ 500 000 carats bruts de diamant par an, ce qui fait du pays le 4ème producteur mondial ;
  • Malgré un potentiel hydrographique impressionnant, le pays ne compte qu’une seule centrale hydroélectrique et connait un déficit énergétique criant. Investir dans l’implantation d’une centrale hydroélectrique serait très rentable ;
  • Excepté la présence d’une usine brassicole et une unité de production sucrière, le tissu industriel centrafricain est quasiment vierge et donc le pays offre d’innombrables opportunités d’investissement ;
  • La république centrafricaine dispose d’un important massif forestier encore sous exploité avec une grande variété d’espèces très prisées ;
  • Etant un pays enclavé, la république centrafricaine ne dispose pas d’un accès à la mer. L’essentiel des biens de consommation est donc acheminé par route depuis le port de Douala au Cameroun, ce qui fait du transport routier une niche d’opportunités à explorer en Centrafrique.

Les secteurs porteurs de l’économie centrafricaine.

Voici quelques secteurs prometteurs de l’économie centrafricaine dans lesquels nous vous conseillons d’investir : 

  • L’élevage des bovins: la viande de bœuf est extrêmement appréciée des Centrafricains. Mais le pays, ravagé par plusieurs conflits armés, a vu sa production bovine chuter de manière vertigineuse. Conséquence, le prix de la viande de bœuf sur le marché local a flambé, et le pays s’est tourné vers des importations qui malgré tout ne satisfont pas la demande locale ; ce qui laisse beaucoup d’opportunités pour investir dans ce domaine.
  • La création d’une cimenterie : selon les Nations-Unies, près de 2 000 édifices publics, maisons et autres structures ont été détruits en Centrafrique en 2014 pendant la crise sociopolitique. C’est donc dire que le pays est un vaste chantier pour lequel le ciment s’avèrera indispensable. Pourtant, bien avant la crise, le pays importait la quasi-totalité de sa consommation.
  • La production et la pose de panneaux solaires : le déficit énergétique de la Centrafrique est criant. La seule centrale hydroélectrique du pays est vétuste et incapable de satisfaire la demande des industries et celle des ménages ; les délestages sont réguliers. Investir dans une source d’énergie alternative comme le solaire est donc une opportunité à saisir.
  • Le Mobile Banking : en République Centrafricaine le taux de bancarisation demeure très faible. Les centrafricains ont besoin d’un porte-monnaie électronique pour sécuriser leurs revenus et bénéficier du paiement électronique des factures par exemple.
  • La création d’une huilerie : la création d’une huilerie en Centrafrique représenterait une bouffée d’oxygène pour les ménages qui ont du mal à se procurer ce type de liquide. Il existe un marché potentiel capable d’absorber une production locale qui tarde à voir le jour.
  • La création d’une savonnerie : le savon fait partir des produits les plus demandés en Centrafrique. Pourtant l’industrie locale n’en produit qu’une infime quantité, ce qui fait la part belle aux importateurs.

La procédure de création d’entreprise en République centrafricaine.

A qui s’adresser pour créer une entreprise en Centrafrique ?

Si vous désirez créer une entreprise en république centrafricaine, rendez-vous au Guichet Unique de Formalités des Entreprises (GUFE) au sein duquel vous trouverez toutes les administrations impliquées dans les formalités.

Quelles formalités accomplir pour créer en Centrafrique ?

Pour la création d’une personne physique.

Les modalités de création de ce type d’entreprise en Centrafrique diffèrent selon qu’il s’agit d’un national ou d’un étranger.

Pour les nationaux prévoir :

  • Un extrait d’acte de naissance ou documents administratifs justifiant
    l’identité du requérant ;
  • Un extrait d’acte de mariage en tant que de besoin ;
  • Un certificat de résidence ;
  • Un extrait de casier judiciaire ou autres documents en tenant lieu ;

Pour les étrangers prévoir :

  • Un extrait de casier judiciaire du pays de naissance ou autres documents tenant lieu ;
  • Un certificat de résidence ;
  • Une copie du titre de propriété ou du bail du principal établissement et des succursales ;
  • Une copie de l’acte d’acquisition du fonds de commerce ou de la location
    gérance.

Frais de formalités :  enregistrement au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier : 15 000 F CFA.

Pour la création d’une personne morale.

  • Trois exemplaires des statuts et procès-verbaux des Assemblées Générales Constitutives pour les actes sous-seing privé ;
  • Un exemplaire des statuts et procès-verbaux de l’Assemblée Générale Constitutive pour un acte notarié ;
  • Deux exemplaires de la déclaration de régularité et de conformité ou de la déclaration notariée de souscription et de versement du capital social ;
  • Deux exemplaires de la liste certifiée conformes des gérants, Administrateurs ou associés tenus responsables ou ayant le pouvoir d’engager la société ;
  • Deux extraits du casier judiciaire des gérants, administrateurs ou associés si le requérant n’est pas originaire de l’Etat partie dans lequel il demande l’inscription, l’extrait de son casier judiciaire, de son lieu de naissance ou tous autres documents en tenant lieu.

Frais de formalité :

  • Droits d’enregistrement pour les sociétés :
    • capital social déclaré : droit d’enregistrement (Code harmonisé de la CEMAC) : minimum 70 000 F CFA.
    • capital supérieur ou égal à 5 000 000 F CFA : droit dégressif.
    • procès-verbal de l’Assemblée Générale Constitutive/Conseil d’Administration : 20 000 FCFA.
    • cession de parts/action : 6% du montant de la cession.
    • nantissement : 1% du montant de la valeur du nantissement.
    • hypothèque : 6% du montant de la valeur de l’hypothèque.
    • contrat de bail : 10% de montant du loyer annuel.
    • droit des timbres fiscaux : 1000 F CFA par page.
  • Immatriculation au RCCM : 30 000 F CFA (création/modification) :
    • inscription des sûretés mobilières : 30 000 F CFA.
    • dissolution /cessation d’activités : 20 000 F CFA.
  • Publication de l’avis de constitution de la société : gratuit.

La fiscalité des entreprises en république centrafricaine.

Il existe en Centrafrique deux principaux types d’impôt : l’impôt direct et l’impôt indirect.

Les impôts directs :

  • L’impôt sur les sociétés : 30 %
  • L’impôt sur le revenu des personnes physiques
  • L’impôt sur les revenus fonciers
  • L’impôt sur les bénéfices des activités industrielles, commerciales, artisanales, agricoles et minières
  • L’impôt sur les revenus de capitaux mobiliers.

Les impôts indirects :

  • Taxe sur la valeur ajoutée : 19 %
  • Taxe sur les activités financières.

Les cotisations sociales et taux en vigueur.

Cotisations socialesPart employeurPart salariale
Prestations familiales12 %
Accidents de travail3 %
Cotisation retraite (régime général)3 %2 %
Cotisation retraite (régime des cadres)3 %2 %

Les difficultés de création d’une entreprise en Centrafrique et les mesures incitatives.

Quelques difficultés à la création d’entreprise en Centrafrique.

  • La corruption
  • Les disfonctionnements administratifs
  • Les lenteurs administratives
  • L’insécurité

Les mesures incitatives pour la création d’entreprise en Centrafrique.

Voici quelques-unes des nombreuses mesures adoptées par les pouvoirs publics centrafricains pour inciter la création d’entreprise :

  • L’amélioration du climat des affaires avec un focus sur la lutte contre la corruption,
  • La facilitation des procédures de création d’entreprise avec la création du Guichet Unique de formalités des Entreprises,
  • La réduction des frais de formalité de création des entreprises,
  • Les exonérations fiscales et douanières pendant la phase de démarrage des entreprises,
  • L’adoption d’un code des investissements protecteur et avantageux pour les entreprises,
  • D’innombrables facilités d’accès à la terre pour faciliter l’implantation des entreprises,
  • Des programmes d’accompagnement des jeunes entrepreneurs pour les investissements dans des domaines prioritaires.

En dépit des menaces sécuritaires, la Centrafrique présente d’innombrables atouts naturels favorables à l’installation des entreprises.

Une formation à la création d’entreprise en ligne (Centrafrique).

Mettez toutes les chances de votre côté, formez-vous à la création d’entreprise : cliquez ici.

Un modèle de plan financier pour créer son entreprise en République centrafricaine.

Cliquez ci-après pour télécharger notre modèle de plan financier pour tout pays francophone : Modèle Excel Plan financier TOUS PAYS francophones

 

Voir aussi notre article : 30 idées de création d’entreprise en Afrique.

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !