Aide à l’embauche pour un alternant : tout savoir

5/5 (3)

Quelles sont les aides pour l’embauche d’un alternant ? Quels sont les avantages à embaucher un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation ? WikiCréa vous dit tout.

Tout d’abord, il faut bien faire la différence entre :

  • le contrat d’apprentissage : il concerne la formation initiale et s’adresse principalement aux jeunes de moins de 30 ans, pour un contrat conclu en CDD de 6 mois ou en CDI (souvent 3 ans maximum). La rémunération varie entre 27 et 78 % du SMIC en fonction de l’âge et du niveau dans le cycle de formation.
  • et le contrat de professionnalisation : il concerne la formation continue et s’adresse aux jeunes de moins de 26 ans, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus, aux bénéficiaires de la prime d’activité, de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation adulte handicapé (AAH) ou d’un contrat unique d’insertion (CUI). La rémunération varie entre 55% et 80% du SMIC en fonction de l’âge et du niveau de qualification de la personne.

Il existe de nombreuses aides et avantages pour l’embauche d’un alternant, en voici la liste complète.

Les aides pour l’embauche d’un contrat alternant en apprentissage.

Les aides pour une embauche dans le cadre d’un contrat d’apprentissage sont les suivantes :

  • Aide unique à l’embauche : à partir du 1er janvier 2019, cette aide remplace et fusionne toutes les aides à l’embauche qui existaient jusque-là :
    • 4 125 € max. la première année du contrat,
    • 2 000 € max. la deuxième année du contrat,
    • 1 200 € max. la troisième année du contrat et les années suivantes le cas échéant.
    • A noter : cette aide s’enclenche dès le contrat d’apprentissage enregistré par la chambre consulaire (CCI, CMA). L’aide est versée chaque mois par anticipation, par l’Agence de services et de paiement (ASP) et à compter du début de l’exécution du contrat.
  • Réduction générale des cotisations patronales (auparavant « réduction Fillon ») : il s’agit d’une réduction de charges pour les salaires en-dessous de 1,6 fois le SMIC : les alternants sont eux-aussi concernés,
  • L’aide à l’embauche d’un alternant en situation de handicap : voir notre article dédié,
  • Créance de taxe d’apprentissage : uniquement pour les grandes entreprises.

L’aide à l’embauche pour un alternant en contrat de professionnalisation

Les aides pour une embauche dans le cadre d’un contrat de professionnalisation sont les suivantes :

  • Réduction générale des cotisations patronales (auparavant « réduction Fillon ») : il s’agit d’une réduction de charges pour les salaires en-dessous de 1,6 fois le SMIC,
  • L’aide à l’embauche d’un alternant en situation de handicap : voir notre article dédié,
  • Aide de l’État jusqu’à 2 000 € pour les demandeurs d’emplois de plus de 45 ans, pour peu qu’ils n’aient pas travaillé dans l’entreprise concernée au cours des 6 derniers mois,
  • Subvention de Pôle emploi jusqu’à 2 000 € pour l’embauche de demandeurs d’emploi au-delà de 26 ans.

Profitez-en !

Aide à l’embauche pour un alternant : la mise à niveau de Juin 2020

Depuis le 4 juin 2020, le gouvernement a annoncé qu’il aidait économiquement les entreprises afin de favoriser l’embauche d’apprentis suite à la crise du Covid-19.
2 catégories de primes vous sont donc accessibles :

  • 5000€ pour les apprentis de moins de 18 ans.
  • 8000€ pour les apprentis majeurs ou par contrat suivant une formation pour l’obtention du diplôme jusqu’au master.

L’objectif est clair : le gouvernement veut augmenter le taux d’employabilité des jeunes. Il s’agit donc d’une action en guise de soutien aux apprentis mais aussi aux sociétés françaises.

C’est le ministre du Travail qui a annoncé ce coup de pouce financier accordé par le gouvernement français.

Une mesure introduite au troisième projet de loi de finances rectificative. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les entreprises à tous les niveaux. Après tout, les jeunes talents sont souvent prometteurs. Sans parler du fait que l’apprentissage permet de former une main-d’œuvre de qualité sur le long terme.

Plan d’apprentissage : le détail

Les entreprises de moins de 250 salariés sont particulièrement gâtées par cette nouvelle mesure. En effet, les petites entreprises peuvent bénéficier de cette aide à l’embauche 2020 sans condition.

Bien entendu, les grandes structures ne sont pas en reste. Elles pourront pleinement en profiter à condition d’atteindre un seuil minimum d’alternants dans leur effectif. Et cela jusqu’au 31 décembre 2021. L’autre condition serait que la grande entreprise ne soit pas redevable de la contribution supplémentaire à l’apprentissage.

Notons que cette décision offre de nombreux avantages. Le premier et non des moindres est la baisse des coûts lors de la première année du contrat.
En effet, un apprenti de 20 ans ou moins ne va demander aucun budget si l’on parle de salaire ainsi que des charges sociales dans ce cas. Pour ce qui est des apprentis entre 21 ans et 25 ans, l’entreprise ne sera soumise à 175 euros de frais par mois. 

En outre, cette aide ne se limite pas seulement aux apprentis. En effet, elle s’étend également aux contrats de professionnalisation

Une aide à l’embauche d’alternant qui concerne aussi les masters

Au départ, les modalités de l’aide à l’embauche ne faisaient pas l’unanimité. Et pour cause, l’exécutif limitait le recrutement uniquement aux apprentis en préparation d’un diplôme équivalent ou plus au niveau 6 du cadre national des certifications professionnelles.

Autrement dit, seuls les apprentis en préparation du diplôme entre le CAP et la licence étaient concernés. Or, les masters et équivalents doivent aussi être pris en charge. On comprend donc facilement pourquoi cette aide a été étirée jusqu’à faire profiter les apprentis du niveau master. Un geste que l’on doit au Sénat qui a finalement eu gain de cause.

Actuellement, les modalités de l’aide actuelle s’adressent à « un diplôme ou un titre à finalité professionnelle équivalent au plus au niveau 7 du cadre national des certifications professionnelles »

Il s’agissait d’une mesure vitale quand on sait que de nombreux acteurs du secteur recrutent des apprentis au niveau master ou équivalent. Notons également que cette mesure vient s’ajouter à la liste des actions d’aides à l’embauches pour les alternants.

Aide à l’embauche 2020 : quel impact pour les jeunes ?

Déjà, il faut noter que les entreprises éligibles peuvent parfaitement bénéficier de cette aide à l’issue de la première année d’exécution du contrat et jusqu’à la fin de ce dernier. Argument qui fera plus facilement pencher la balance pour un recrutement.

L’aide est accordée pour les formations qui débutent entre le 1er août et le 31 décembre 2020. Les jeunes disposent ainsi d’un délai de 6 mois pour signer un contrat d’apprentissage dans une entreprise. 

Le plan relance à l’apprentissage qui se focalise sur l’aide à l’embauche 2020 permet également aux apprentis de rester en formation des apprentis pour une durée de 6 mois. Bien entendu, le gouvernement pourvoit au financement de la formation pendant cette période. Le but étant d’assurer l’accueil des jeunes.

D’autres mesures sont également prévues comme l’achat des matériels informatiques pour financer les CFA (aide au premier équipement).

Des documents Excel pour gérer votre entreprise

Découvrez nos différents fichiers Excel gratuits pour une gestion aisée de votre structure professionnelle :

Vous pouvez noter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !